Productrice de vin mais pas que…

Productrice de vin mais pas que…

Par Valérie Pons Dunom

Lorsque j’ai décidé de faire mon propre vin, une évidence s’est imposée à moi : il devait être le plus naturel possible aussi bien dans le travail de la vigne, la vendange du raisin, sa vinification et son élevage. Cette évidence je l’ai partagé avec mon mari, Lionel qui découvrait l’apiculture et se rendait compte combien les pesticides détruisaient la biodiversité dans la campagne.

Fidèles à cette volonté, nous décidions de partir sur la voie du bio et avons étudié les techniques de travail de la vigne, la vendange manuelle, les produits utilisables et avons cherché conseil auprès de vignerons plus chevronnés (merci Pascal) engagés dans cette voie.

Nos premières actions : pas de pesticides, des traitements du raisin les plus légers possibles avec des produits autorisés et dosés selon les normes du vin bio, une vendange manuelle qui n’altère pas le raisin, une vinification très minutieuse dans un environnement propre, des intrants conformes aux normes bio.

Comme notre production était faible (moins de 30h/ha) et comme nous ne savions pas si nous arriverions à respecter les normes d’un vin bio, nous n’avons demandé l’agrément qu’en Octobre 2016.